Gastronomie

« Soho » : L’ex-Marx renaît de ses cendres

Soho

Après les déboires de l’ancien Marx, tout le monde au Luxembourg se demandait ce qu’allait devenir
ce splendide endroit aux beaux volumes, niché au fond d’une cour à Hollerich et théâtre de
magnifiques soirées dans le passé. Après un an de suspense, nous avons aujourd’hui la réponse : le
Marx n’est plus, il laisse la place à un nouvel établissement, le « Soho » (pour « SOuth HOllerich »),
dirigé par un très jeune patron, Steven Kieffer, assisté de son associé, Joseph Zervas.
A propos déco, justement, le Soho fait le choix de se démarquer complètement de son prédécesseur
en privilégiant la tendance très à la mode du style industriel, qui colle parfaitement avec les gros
volumes des lieux. Ainsi, fini le mobilier aux couleurs criardes, bienvenue au métal et au bois brut et
à l’architecture minimaliste. Les espaces ont été repensés, tout a été fait pour dégager un maximum
d’espace. À droite, l’espace détente avec les canapés, à gauche, l’espace dédié à la danse, qui ne
comporte que quelques tables hautes. « Si nous avons fait le choix délibéré de ne plus nous inscrire
comme discothèque, nous souhaitions quand même faire la part belle à la danse en soirée, ce qui
nous a poussés à remplacer le bar situé au fond à gauche par des platines », nous explique le patron,
bien décidé à refaire vivre à ses convives l’âge d’or du Marx, et qui qualifie son établissement de
« bar dansant ».
Steven Kieffer nous avoue cibler les 25-50 ans, raison pour laquelle celui-ci n’a pas lésiné sur les
moyens pour faire de son établissement un lounge bar international des plus cosy où l’on peut
désormais siroter des alcools de très grande qualité : rhums, whisky, cognacs, gins, chacun trouvera
son bonheur tant la carte est étoffée. Ainsi, on ne compte pas moins d’une vingtaine de whisky ou de
rhums de toutes origines alignés sur le splendide bar, comme le Hibiki Harmony, un whisky japonais
composé d'un assemblage des meilleurs single malts de Yamazaki et Hakushu d'âges différents. Le
Soho s’est adjoint les services d’un barman reconnu, qui propose un choix original de cocktails, pour
le plus grand bonheur des amateurs.
Au niveau de la musique, le Soho opte pour un choix radical : proposer de la « vraie » house avec un
DG aux platines dès 22h : « Je regrette qu’au Luxembourg nous ayons à ce point une culture musicale
hip hop – R’nB, ce qui fait que les amateurs de house sont quelque peu frustrés. C’est pourquoi j’ai
fait le choix de miser sur ce style de musique que l’on retrouve dans les bars dansants de toutes les
grandes villes d’Europe », explique le patron. Autre constat fait par Steven, la quasi-absence de live
music à Luxembourg, raison pour laquelle ce dernier prévoit de mettre sur scène un groupe de blues
tous les mercredis. Quant au jardin, la cerise sur le gâteau de l’établissement pour l’hôte des lieux, il
aura vocation à accueillir l’été les clients du dimanche en manque de barbecues.

Ouverture :
Lundi à mercredi de 17h à 1h
Jeudi, vendredi, samedi de 22h à 3h

RELATED BY